Remarks by President Charles Michel at the final press conference of the special meeting of the European Council on 30 and 31 May 2022

(Source: Council of the EU and European Council)

Nous venons de clôturer la réunion du Conseil européen.

Vous le savez, hier soir avant minuit, nous avons pu valider des points importants qui touchent au soutien à l’Ukraine, le soutien financier pour l’Ukraine, le soutien politique pour l’Ukraine. Nous avons également pu prendre des décisions en termes de sanctions, qui représentent un pas en avant extrêmement important pour exercer davantage de pression sur le Kremlin afin d’encourager tous les efforts pour terminer cette guerre.

Ce matin et cet après-midi, nous avons eu l’occasion d’aborder les autres sujets qui étaient à l’ordre du jour. Le premier point que je veux mentionner est lié à la sécurité alimentaire, et nous avions souhaité inviter le président Macky Sall, le président de l’Union africaine, afin d’avoir un échange avec les représentants des pays africains et d’identifier de manière opérationnelle comment, ensemble, Union européenne et Union africaine, nous pouvons coopérer de manière effective pour tenter de répondre à ce défi auquel nous sommes collectivement confrontés, c’est-à-dire prendre des mesures au départ de l’Union européenne, mais aussi des mesures de soutien, en partenaires, dans l’intérêt mutuel avec les pays africains pour veiller à augmenter et à améliorer les capacités de production sur le plan africain par exemple, mais veiller également à produire du soutien en termes de mesures pour pouvoir faire en sorte que l’on puisse éviter cette crise, qui peut amener des tensions graves dans un certain nombre de pays et des tensions qui peuvent avoir un impact négatif sur la situation en Europe.

The second topic on the agenda today is energy. And we all know this is a fundamental challenge for all of us. It’s extremely important on the one hand, to discuss the proposals put on the table by the Commission in order to prepare the following steps. RePowerEU is a very important initiative.

We had the occasion to exchange views and to make progress on that topic. And, especially, we understand it is extremely important to work on the possibility and to explore the possibility of import price caps, also with international partners. We intend also to act in four key areas. Diversification, to diversify fuels and sources. In renewables, to speed up renewables is of course fundamental. But also to work in the field of energy efficiency. To save energy is, of course, a fundamental priority for all of us. And we are also determined to invest in infrastructure, in energy interconnections and, of course, in renewables. We need also to improve our preparedness for possible major supply disruptions. And we have also asked the Commission to work on optimisation of the functioning of the European electricity market.

Ce débat sur l’énergie a été l’occasion de réaffirmer cette ambition de traiter en Européens, autant que possible, ce défi énergétique auquel nous sommes confrontés. Nous y étions confrontés avant la guerre en Ukraine. Nous le sommes davantage encore par la situation qui est entraînée par cette guerre.

Et enfin, le troisième point que je souhaite mentionner porte sur la défense européenne. Vous aurez l’occasion de voir également les conclusions en cette matière. D’ un mot, la conviction partagée autour de la table est non seulement que nous devons dépenser et investir plus, certainement, mais certainement dépenser et investir mieux, c’est-à-dire agir davantage en Européens en prenant en considération des mesures et des options comme les marchés groupés, mais comme aussi la capacité de renforcer la base industrielle, la base technologique européenne dans ce domaine, et spécialement en prenant en considération le rôle, par exemple, des petites et moyennes entreprises européennes, qui doivent pouvoir participer à cette ambition commune. C’est aussi l’occasion de réaffirmer notre conviction du rôle complémentaire au départ de l’Union européenne avec l’action dans le cadre de l’OTAN. Il y aura un sommet OTAN à Madrid au mois de juin; ce sera l’occasion, j’en suis certain, de réaffirmer cette pleine complémentarité et cette pleine coopération entre l’Union européenne et l’OTAN. Voilà les quelques éléments que je souhaitais partager en conclusion de ce Conseil européen qui s’est terminé il y a quelques instants.

Visit the meeting page

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.